Livres, films, musiques : les Balkans dans la culture

Sources de bien des curiosités, les Balkans se sont longtemps déchirés, entre conflits ethniques et religieux, et inquiètent aujourd’hui par un regain de nationalisme. Si les plaies sont encore béantes, la région est aussi le témoin d’une culture multiple, reflet d’une histoire riche et foisonnante. Retour sur quelques œuvres culturelles bien connues. 

 

Films
Le Regard d’Ulysse

Le regard d'UlysseCe film raconte l’histoire d’un cinéaste grec exilé qui revient dans son pays et qui décide de partir à la recherche des bobines originales du premier film réalisé dans les Balkans, par les frères Manakis, au début du XXe siècle. De la Bulgarie à la République de Macédoine, il va alors voyager dans des pays tout juste sortis du communisme ou encore en plein guerre pour arriver finalement à Sarajevo durant la guerre de Bosnie-Herzégovine. Racontant l’histoire avec un grand H, le Regard d’Ulysse a plusieurs fois été décrit comme une Odyssée moderne et planante. Le film a reçu le Grand Prix du Festival de Cannes en 1995.

 

 

Musique
Goran Bregović

Difficile d’évoquer la culture balkanique sans parler de ce musicien mondialement connu. Né à Sarajevo,  Goran Bregović a fait rayonné et diffusé un son aux influences multiples, se nourrissant de courants musicaux extrêmement divers. Ses nombreuses collaborations – Iggy Pop notamment – ont contribué faire de la musique balkanique une genre musical de plus en plus reconnu en Europe de l’Ouest et ailleurs dans le monde.

 

Lire aussi >>> Présidence bulgare, Schengen et élargissement.

 

Expositions
Turbulences dans les Balkans

Turbulences dans les BalkansCette exposition présente 200 œuvres, fruits de 26 artistes aux techniques très diverses (pop culture, matériaux bruts, langages archaïques…) pour témoigner d’une culture très mouvante : Ilija Bosilj, Sava Sekulic ou Vojislav Jakic entre autres. Elle propose un voyage dans les Balkans à travers une sélection d’artistes atypiques, riches de leur complexité et de leur diversité, décrivant le passé et le présent de cette grande région qui a connu de nombreuses guerres, sans doute pour mieux appeler ensuite au renouveau et à l’espoir pour les Balkans.

 

 

 

 

Lire aussi >>> Entrée de la Croatie dans l’espace Schengen : qui sera gagnant ?

 

Documentaires
 La conquête des Balkans

Toute l’Europe fut concernée par la Seconde Guerre mondiale, y compris les Balkans. La Yougoslavie était au côté de l’Axe lorsque son dirigeant fut renversé. L’Allemagne est alors intervenue pour renforcer son bloc au sud, tandis que la Grèce se rebellait aussi contre l’Italie. Les territoires balkaniques sont partagés entre l’Allemagne, la Hongrie, la Bulgarie et l’Italie Ce documentaire vous propose donc de plonger dans une histoire européenne, certainement moins connue.

 

Lire aussi >>> La Grèce de nouveau au cœur débats européens.

 

Yougoslavie, suicide d’une nation européenne, Brian Lapping, 1995

La mort de la Yougoslavie est un reportage de Brian Lapping, produit par la BBC et diffusé en 1995 sur Canal + en plusieurs épisodes.  Ce « documentaire d’un genre nouveau » retrace l’historique de la guerre qui a sévit dans ce pays depuis 1990. Les moyens entrepris ont fait de ce documentaire un pionnier dans son genre : deux ans d’enquêtes, 16 millions de francs et quinze équipes sur le terrain. Les journalistes ont confronté tous les points de vue des principaux acteurs de cette guerre pour en connaitre les différentes étapes.

 

Livres
Les Comitadjis, Albert Londres, 1932

Dernier livre d’Albert Londres, les Comitadjis retrace les affrontements de 1931 en Bulgarie. La guerre civile éclate dans le pays entre les communistes, les fascistes et les révolutionnaires. Albert Londres se rend directement dans le pays pour comprendre cette guerre. Il rencontre alors le chef de l’Organisation révolutionnaire intérieure macédonienne, association clandestine d’opposants, aussi appelés les Comitadjis. Un ouvrage pour le plaisir de lire Albert Londres ou pour établir un parallèle avec la poudrière des Balkans

 

 

 

191 pages, Le serpent à plumes , 6,60 €

 

Lire aussi >>> Serbie : une première ministre atypique dans un pays conservateur.

 

L’usage du monde, Nicolas Bouvier,1963

Récit de voyage mythique, de la Yougoslavie à l’Afghanistan, L’usage du monde raconte un périple de plusieurs mois réalisé par deux jeunes suisses, Nicolas Bouvier et Thierry Vernet. À bord de leur Fiat Topolino, les deux voyageurs débutent leurs longs périples par une traversé de la Serbie, de la Macédoine, puis de la Grèce. La merveilleuse plume de Nicolas Bouvier et les dessins tout en poésie de Thierry Vernet nous replonge dans la Yougoslavie des années 1950, entre révolution communiste et maintien des traditions. Un incontournable pour tout voyageur !

 

 

376 pages, Droz, 27,23 €

 

Bande dessinée
Le Sceptre d’Ottokar, Hergé, 1938

Le huitième album des aventures de Tintin est bien plus qu’une histoire de sceptre, au cours de laquelle apparaît d’ailleurs pour la première fois une certaine Bianco Castafiore. Hergé décrit en effet une tentative – infructueuse – d’Anschluss de la Syldavie par son voisin bordure, l’année même où Hitler annexe l’Autriche. Et derrière ces deux pays imaginaires, il est facile d’apercevoir bien d’autres comparaisons avec les Balkans des années 1930 : de l’Albanie du roi Zog menacée par l’Italie à la Garde de fer roumaine. Une bande dessinée idéale pour mieux comprendre l’état d’esprit de nombre de petits pays européens à la veille du second conflit mondial,  à relire, entre 7 à 77 ans évidement.

 

64 pages, Casterman, 20 €

Multiple

Toute l'équipe du journal d'Eurosorbonne se réunit pour vous proposer des articles de fond vraiment exhaustifs.

Les derniers articles par Multiple (tout voir)

Multiple

Toute l'équipe du journal d'Eurosorbonne se réunit pour vous proposer des articles de fond vraiment exhaustifs.

Laisser un commentaire